Merde à l’écriture inclusive et à l’accord de proximité

Le Savinien libéré

Si jusque-là, elle n’était qu’un mouvement marginal, uniquement présent sur les réseaux sociaux de certaines féministes, l’écriture inclusive est soudain brutalement propulsée sur le devant de la scène médiatique, grâce à une complaisance pour le moins étonnante. Il s’agit ici de lutter contre des stéréotypes inégalitaires qui mettraient dans la tête des gens que « le masculin l’emporte sur le féminin », davantage d’éradiquer la grammaire !

Petit à petit, nous allons réussir à supprimer les erreurs de grammaire. Non pas en tant que les élèves n’en commettront plus. Mais bien parce que les règles seront tellement permissives qu’on pourra écrire n’importe quoi et que ce sera bon. Aujourd’hui, des féministes se servent de l’idée que l’apprentissage et que la forme de la langue conditionne notre structure mentale, pour porter un combat sociétal, et nous dire que nous sommes manipulés et influençables.

Est-ce que, parce que la grammaire nous dit…

View original post 231 mots de plus